L'ABSINTHE EN BREF

De la lumière à l'ombre…
et de l'ombre à la lumière!

L’histoire de l’absinthe est aussi opaque que son trouble légendaire ! En effet, difficile de savoir qui, de la rebouteuse suisse Henriod ou du Français Pierre Ordinaire, en est le père ou la mère, vers la fin du 18e siècle.

Origines encore plus troubles, sachant qu’on en consommait également en Egypte ancienne quelque 600 ans avant JC !

Dès 1850, d’abord consommée par les bourgeois parisiens, vantée par Zola,

Degas ou Manet, l’absinthe se démocratise petit à petit, jusqu’à devenir vers 1900 l’apéritif le plus consommé en France, avec près de 90% de parts de marché !

Accusée de provoquer de graves intoxications, combattues par les ligues anti-alcooliques, l’absinthe rend les armes en 1910 en Suisse (1915 en France), étant frappée d’interdiction de consommation et de production.

L’absinthe est à nouveau officiellement distillée et consommée depuis 2005 en Suisse.

Edgar Degas "Dans un Café"

Edgar Degas – Dans un Café (1875-1876)

Messieurs c'est l'heure affiche du Guguss

Affiche du « Guguss »

La plante d'absinthe

La plante d’absinthe

Idées reçues,
mythes et légendes!

Ca rend fou!

Faux! Au début du 20e siècle, la consommation moyenne était de 12 verres d’absinthe par jour. C’est donc l’alcoolisme qui est responsable des maux imputés à l’absinthe! Aucun composant causant la folie n’a jamais été découvert dans l’absinthe.

C'est interdit!

Faux! C’est à nouveau autorisé en Suisse depuis 2005 et presque partout dans le monde (sauf au Maroc!).

C'est hallucinogène!

Faux! Désolé pour ceux qui y croient, mais l’absinthe n’a jamais provoqué d’hallucinations…

On a retiré la molécule!

Faux! Très en vogue en France, cette affirmation infondée ferait de nous de sacrés chimistes! Les vraies absinthes sont distillées et colorées (pour la Verte) avec des plantes et sont produites selon les mêmes usages et principes qu’au 19e siècle. La thuyone, principe actif de la plante d’absinthe, a toujours été présente, hier comme aujourd’hui.

Il faut flamber un sucre!

Faux! C’est une invention de discothèque tchèques au début des années 2000 et le goût d’un mauvais caramel n’apportera rien à votre absinthe.

C'est bon!

Vrai! Une absinthe réalisée dans les règles de l’art avec de l’alcool, de l’eau et des plantes, c’est très très bon!

Non… Nous n'avons pas retiré "la molécule"!

— LES DISTILLATEURS D’ABSINTHE